15, rue du Château 75001 Paris, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

"Si un lieu peut se définir comme identitaire, relationnel et historique, un espace qui ne peut se définir ni comme identitaire, ni comme relationnel, ni comme historique, définira un non-lieu. L'hypothèse ici défendue est que la surmodernité est productrice de non-lieux, c'est à dire d'espaces qui ne sont pas eux-mêmes des lieux anthropologiques et qui, contrairement à la modernité baudelairienne, n'intègrent pas les lieux anciens : ceux-ci, répertoriés, classés et promus "lieux de mémoire", y occupent une place circonscrite et spécifique." Marc Augé,Non-lieux, Lonrai, introduction à une anthropologie de la sur-modernité, édition du Seuil, "La librairie du XXIe siècle", 1992,149 p.

cliquez sur l'image

Hyper portraits architecturaux


Cette série de travaux prend la forme de bas reliefs contemporains, à travers une technique hybride je dresse un regard particulier sur le monde qui m’entoure. Cette manière d’analyser le réel me permet de le transfigurer en établissant une forme d’hyper portrait.
Dans cette démarche je m’intéresse en particulier à des espaces ou objets relatant le transit et l’itinérance. Ces architectures communes à la résonance universelle sont traitees visuellement afin d’être dissociées de leur contexte initial, en soulignant leurs formes et en simplifiant celles-ci je fais ressortir leur identité. Elles s’apparentent alors à des icônes modernes qui de part leur caractère étrange, parfois insolite nous interroge sur notre manière d’agencer le monde.
Je détourne des matériaux tels que le papier de verre, les adhésifs, les plaques isolantes pour traduire la matière.
Ce regard critique autour des stéréotypes, des clichés, des utopies devient une relecture de la ré
alité.

cliquez sur l'image