15, rue du Château 75001 Paris, France

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
cliquez sur l'image

Les cabanes de plage

La cabane de plage parle des premiers congés payés, du temps qui passe au bord de l’eau. Elle est un élément ornemental des côtes du nord. Elle évoque avec nostalgie et poésie la libération des mœurs.

C’est aussi un espace individuel et fragile perdu dans le paysage, une entité architecturale provisoire abandonnée hors saison estivale qui voit sa matière s’altérer et se transformer sous les assauts de la pluie et du vent.

Les tableaux nous font découvrir cette mini-surface close, fermée qui se voit recroquevillée sur elle-même en hors saison et montre sa solitude dans l’immensité. La touche  du peintre nous fait entendre le souffle du vent chantant et nous laisse deviner les rires des plagistes joyeux.

Automne_2012

 J’ai été inspirée par l’eau vive de la rivière, métaphore du temps et de la vie qui passent.

Le cours naturel de la rivière, thématique naturaliste classique, permet de nombreuses interprétations et inventions picturales.

Le tableau est réalisé à partir d’une prise de vue photographique faite au Hohwald en Alsace. Le sujet a été saisi à dessein afin de servir de support à la peinture.

 Le cliché fige le cours de l’eau et capture l’instant vécu. De l’instantané j’ai voulu extraire une forme sublimée dont se dégage une atmosphère suspendue.

Dans cette peinture, une maison apparaît au loin, le cours d’eau semble permettre d’y parvenir, les berges sont habitées par des arbres sinueux laissant deviner une forêt dense, chargée, imprévisible. De façon symboliste la douceur, la lumière chancelante caressant l’eau nous ouvre un chemin mystique voir métaphysique.